Mon Centre
d'information juridique!

Harcèlement et intimidation

Ne faites pas l’objet d’intimidation!

Faites-vous l'objet de harcèlement ou de menaces? Y a-t-il quelqu'un qui ne cesse de vous téléphoner, texter ou de vous suivre? Si c'est le cas, le transgresseur peut être inculpé d'une infraction au Code criminel. Bien que ces types de comportement soient souvent rattachés à la violence familiale, un transgresseur peut être :

  • un conjoint ou ex-conjoint;
  • un collègue de travail;
  • une connaissance;
  • un parfait inconnu.

Par un tel comportement, le transgresseur vise habituellement un individu, sa famille, ses amis ou ses collègues de travail et peut commettre d'autres actes criminels tels que l’introduction par effraction, les voies de fait ou la séquestration.

Le harcèlement criminel

Toute personne qui vous fait craindre pour votre sécurité ou la sécurité d'une connaissance est coupable d'un acte criminel. Il y a harcèlement lorsqu'une personne :

  • vous suit sans cesse;
  • vous rend visite, vous téléphone ou vous écrit sans cesse;
  • rôde autour de votre maison ou de votre lieu de travail;
  • vous menace ou menace un membre de votre famille.

Vous n'avez pas besoin de subir des blessures. Le transgresseur n'a peut-être pas l'intention de vous causer du mal. Il est toutefois coupable de harcèlement criminel si une personne raisonnable a craint pour sa sécurité en raison de son comportement.

L'intimidation

Toute personne qui essaie de vous imposer quelque chose ou de vous empêcher de faire quelque chose est coupable d'un acte criminel. Il y a intimidation lorsqu'une personne :

  • fait usage de violence envers vous, votre famille ou vos biens;
  • lance des menaces contre vous ou votre famille ou menace d'endommager vos biens;
  • vous suit;
  • s'empare de vos biens;
  • vous poursuit en voiture;
  • surveille votre domicile ou votre lieu de travail.

Les menaces

Toute personne est coupable d'un acte criminel lorsqu'elle menace de :

  • vous tuer ou vous causer des lésions corporelles;
  • endommager ou détruire vos biens ou d'y mettre le feu;
  • tuer, empoisonner ou blesser votre animal domestique.

Des propos indécents ou des appels téléphoniques harassants

Faire des propos indécents au téléphone ou appeler quelqu'un de façon continuelle pour le harceler constitue un acte criminel. Une personne commet également un acte criminel si elle vous communique des renseignements faux afin de vous blesser ou de vous alarmer. Exemple : on vous informe à tort qu'un proche a été blessé ou tué.

L'extorsion

L'extorsion se définit par l'usage de menaces ou de violence en vue d'obtenir quelque chose ou de convaincre quelqu'un de faire quelque chose.

Le tapage

Molester ou gêner d'autres personnes dans un endroit public sont d'autres exemples d'actes criminels.

Où trouver de l'aide?

Si vous êtes victime de harcèlement, d'intimidation ou de menaces, cherchez de l'aide. Demandez à un ami de rester avec vous. Téléphonez à la police. Notez le nom de la personne qui vous dérange si vous la connaissez. Notez les dates des événements avec une courte description de ce qui s'est passé et de tout témoin des événements.

Des accusations criminelles

Si la police décide d'inculper un suspect, cette personne peut être arrêtée ou citée à comparaître devant le juge à une date ultérieure. Demandez à la police qu'elle vous tienne informé; parlez aux agents de vos inquiétudes face à votre sécurité. La police ou les services d'aide aux victimes peuvent vous communiquer tout renseignement relatif à l'inculpation, l'arrestation ou la libération d'une personne et peut également vous fournir les dates prévues pour les comparutions devant le tribunal.

Cyberintimidation

Protégez-vous contre la cyberintimidation Pensez cybersécurité : un site rempli de renseignements et de ressources!