Mon Centre
d'information juridique!

Carrières en justice

Avocat / Avocate

Tu as de bonnes aptitudes pour écouter, conseiller, négocier et communiquer? Peut-être aimerais-tu devenir avocat? Grâce à leurs études et à leur expérience, les avocats apprennent à faire des recherches en droit, à le comprendre et à l’appliquer à diverses situations concrètes.

Exigences scolaires :
Pour obtenir un diplôme d’études en droit, le College of Law (École de droit) de l’University of Saskatchewan offre un baccalauréat de common law en anglais et en partenariat avec l'Université d'Ottawa est offert le Certificat de common law en français (CCLF) aux étudiants ayant des habiletés en français à l'issue de leurs trois ans d'études dans le cadre du programme de J.D. à l'Université de la Saskatchewan.                

Avant d’être admis au College of Law, tu dois:

  • avoir terminé avec succès au moins deux ans d’études universitaires ou être détenteur ou détentrice d’un diplôme universitaire;
  • passer l’examen d’admission (LSAT). Le LSAT consiste en un examen servant à mesurer certaines aptitudes intellectuelles que l’on juge importantes pour poursuivre des études en droit.

Les facultés de droit de l’Université d’Ottawa et de l’Université de Moncton offrent le programme d'études de common law en français.

Exercer le droit en Saskatchewan
Pour exercer le droit en Saskatchewan, il faut être admis au Barreau de la Saskatchewan. Pour ce faire, les diplômés d’une école de droit doivent généralement faire un stage d’un an avec un avocat professionnel tout en suivant un cours de formation professionnelle du barreau. Ils doivent ensuite passer l’examen du barreau. La période de stage peut être moindre si vous avez déjà fait un stage dans une autre province et que vous êtes membre d’un autre barreau.

Les membres du Barreau peuvent exercer leur profession dans plusieurs domaines.

Pour connaître davantage au sujet du droit civil et de la common law cliquez ici

1. Cabinet privé :
Les avocats exerçant dans un cabinet privé travaillent soit de manière autonome, soit en partenariat avec d’autres avocats. Des particuliers, des sociétés d’affaires, des organismes ainsi que des institutions bancaires peuvent embaucher un avocat en fonction de chaque cas. Certains avocats peuvent se spécialiser dans un domaine particulier du droit tel le droit de la famille, le droit criminel, le droit environnemental ou le droit commercial. D’autres préfèrent travailler dans plusieurs domaines du droit.

Pour connaître des avocats de pratique privée en Saskatchewan - Avocats à votre service.

2. Aide juridique :
La Commission d’aide juridique de la Saskatchewan offre certains services juridiques aux personnes qui disposent d’un faible revenu. La Commission embauche des avocats en vue de leur venir en aide. Les avocats au service de l’Aide juridique travaillent principalement dans les domaines du droit de la famille et du droit criminel.

3. Avocats de société :
Un grand nombre de sociétés d’affaires engagent leurs propres avocats. Ceux-ci travaillent à temps plein pour la société qui les engage.

4. Avocats-conseils de la Couronne
Tous les ordres de gouvernement, y compris les organismes gouvernementaux et les sociétés d’État, font l’embauche d’avocats pour l’exercice de plusieurs fonctions dont : poursuivre les personnes qui ont enfreint la loi, rédiger des lois et des règlements, représenter le gouvernement lors de poursuites en justice et lui donner des conseils juridiques.

Est-ce qu’un avocat peut exercer le droit n’importe où?
Un avocat doit être membre du barreau de la province où il désire exercer. Les conditions d’admission diffèrent d’une province à l’autre.

Certaines restrictions peuvent s’appliquer si tu veux exercer le droit dans un autre pays. L’avocat doit quelquefois être citoyen du pays ou y avoir vécu pendant un certain temps.

Autres possibilités de carrières
Les diplômés d’une école de droit peuvent choisir parmi un vaste choix de carrières!

Avec ton diplôme en droit, tu pourras te servir de ta formation juridique comme tremplin vers d’autres domaines :

  • Enseignement
  • Politique
  • Journalisme
  • Domaine des affaires
  • Traduction
  • Médiation

Agent(e) de probation

Les agents de probation travaillent pour le gouvernement provincial. Ils rencontrent les contrevenants, rédigent des rapports qui orientent la décision des juges et supervisent les contrevenants qui sont en probation afin de les aider à respecter les conditions de leur période de probation. Certains travaillent avec des contrevenants libérés sous caution dont la peine consiste à fournir une indemnisation à leur victime et à effectuer des travaux communautaires.

Conditions d'accès à la profession

  • Un baccalauréat en travail social, en criminologie, en psychologie, en sociologie ou dans une autre discipline des sciences sociales est exigé.
  • Une maîtrise en travail social, en criminologie, en psychologie ou dans une autre discipline des sciences sociales peut être exigée.

Agent(e) de services correctionnels

Les agents de services correctionnels travaillent pour le gouvernement fédéral dans des établissements pénitentiaires fédéraux ou pour le gouvernement provincial dans des centres de réadaptation provinciaux. Ils assurent des services de sécurité à l’intérieur des établissements, surveillent la conduite et le comportement des détenus, vont chercher les détenus, inspectent les cellules et escortent les détenus hors de l’établissement. Ils supervisent également des programmes, offrent des conseils et rédigent des rapports sur la conduite et le comportement des détenus.

Conditions d'accès à la profession

  • Un diplôme d'études secondaires est exigé.
  • Les agents de services correctionnels doivent réussir le cours de formation du Service correctionnel du Canada pour être employés dans les établissements fédéraux.
  • Les agents de services correctionnels doivent habituellement réussir un cours de formation de base pour être employés dans les établissements provinciaux et territoriaux.

Agent(e) de libération conditionnelle

Les agents de libération conditionnelle travaillent pour le gouvernement fédéral. Ils travaillent avec les détenus et les contrevenants mis en liberté conditionnelle. La mise en liberté conditionnelle permet au contrevenant de sortir de prison avant la fin de sa sentence.

La commission des libérations conditionnelles décide si le contrevenant peut purger le reste de sa peine dans la société. Les agents de libération conditionnelle révisent les dossiers des détenus et recommandent des mesures correctives à la commission des libérations conditionnelles. Ils supervisent également les détenus en libération conditionnelle, les rencontrent et les aident à élaborer un plan de réinsertion sociale.

La plupart des agents de libération conditionnelle ont travaillé en tant qu’agents de services correctionnels. Ils apprennent leur métier sur les lieux de travail. Les agents de libération conditionnelle détiennent généralement un diplôme universitaire en sciences sociales, service social ou criminologie.

Greffier / Greffière

Le greffier ou la greffière est l’officier de justice responsable des services administratifs d’un tribunal. Ils signent des documents au nom du tribunal, apposent le sceau officiel de la cour sur les documents, prennent des notes lors de procès et d’instances judiciaires et fixent la date des procès. Les greffiers doivent quelquefois interpréter les lois et règlements de même que répondre aux questions du public et des avocats relativement aux instances judiciaires.

Les greffiers travaillent pour le gouvernement provincial. Un diplôme d’études secondaires est exigé. Aucune formation n’est donnée quoique les candidats doivent avoir certaines connaissances en ce qui a trait à la terminologie et aux documents juridiques. Posséder de l’expérience en tant que secrétaire juridique, est un atout.

Conditions d'accès à la profession

  • Un diplôme d'études universitaires en droit, en gestion des affaires ou en administration publique ou un diplôme d'études collégiales en administration publique ou des cours juridiques sont habituellement exigés des officiers de justice.
  • Un programme de formation pour les officiers de justice et les juges de paix ou autres programmes dans le domaine judiciaire sont exigés des officiers de justice et des juges de paix.
  • Plusieurs années d'expérience en tant que commis des services judiciaires ou dans un autre poste dans les services judiciaires sont habituellement exigées.

Policier / Policière

Le policier contribue grandement à l’ordre et à la sécurité dans notre société. Cependant, son rôle ne se limite pas aux interventions d’urgence (comme les accidents ou les arrestations) ni aux enquêtes de longue haleine sur des crimes. Le contact avec le public pour faire de la prévention ou transmettre de l’information est une fonction tout aussi importante de sa carrière.

Saskatchewan Police College (Collège de police de la Saskatchewan)

Aperçu du programme de formation des recrues
Une fois embauché par un service policier municipal, le candidat assiste au programme de formation des recrues d’une durée de 20 semaines. L’objectif du programme est d’aider les candidats à développer leurs connaissances, les compétences et les habilités nécessaires pour assumer les fonctions policières générales.

Les compétences essentielles du programme comprennent :

  • La communication efficace
  • Le professionnalisme, l’éthique et l’intégrité
  • La résolution des problèmes
  • Les compétences et aptitudes d’enquête
  • L’évaluation et la gestion des risques
  • Le bien-être

Baccalauréat d’études policières
Tu peux aussi poursuivre un baccalauréat ès arts en études policières à l’University of Regina. Il s’agit d’un programme de 4 ans : trois ans des études suivi par une autre année qui est constitué d’un semestre au Collège de police et d’un stage à un service de police.

Pour de plus amples renseignements : Saskatchewan Police College et l’University of Regina.

Gendarmerie royale du Canada

Exigences scolaires

Le Programme de formation des cadets (PFC) est une formation intensive de 24 semaines qui est offerte dans les deux langues officielles.

Le PFC comprend 785 heures réparties de la façon suivante :

  • Sciences policières appliquées (373 heures)
  • Tactiques de défense policières (75 heures)
  • Conditionnement physique (45 heures)
  • Armes à feu (64 heures)
  • Conduite de police (65 heures)
  • Exercice, tenue et tactiques (48 heures)
  • Scénarios, examens, etc. (115 heures)

Critères de candidature
Pour présenter une demande en vue de devenir policier ou policière, vous devez :

  • Avoir la citoyenneté canadienne
  • Avoir au moins 19 ans au moment de l'engagement
  • Maîtriser le français ou l'anglais
  • Détenir un permis de conduire valide sans restriction
  • Être titulaire d'un diplôme canadien d'études secondaires ou l'équivalent
  • Satisfaire aux normes médicales et psychologiques
  • Satisfaire aux normes d'acuité visuelle
  • Satisfaire aux normes d'acuité auditive
  • Avoir les aptitudes physiques nécessaires
  • Être prêt(e) à porter une arme à feu et à l'utiliser ainsi que toute autre force nécessaire
  • Être prêt(e) à passer 6 mois à l'École de la GRC (Division Dépôt) à Regina, en Saskatchewan
  • Être prêt(e) à travailler n'importe où au Canada
  • Être prêt(e) à travailler par quarts, la fin de semaine et les jours fériés
  • Ne faire aucun usage abusif de médicaments sur ordonnance et ne consommer aucune drogue illégale
  • Être conscient(e) des attentes en ce qui concerne les tatouages et les perçages

Pour de plus amples renseignements :

Gendarmerie royale du Canada

Division Dépôt à Regina

Secrétaire juridique

Les secrétaires juridiques travaillent pour les avocats dans des cabinets d’avocats privés, des sociétés d’avocats ou pour les ministères gouvernementaux. Dans la plupart des cas, ils ou elles cumulent les fonctions suivantes : réception de la clientèle, traitement de texte, préparation de lettres et d’autres documents, classement et mise à jour des dossiers, comptabilité, etc.

Règle générale, les employeurs recherchent un ou une secrétaire juridique qui ait un diplôme d’études secondaires ainsi que des compétences en secrétariat de base. Certains collèges ou écoles techniques offrent des cours de secrétariat de base et de secrétariat juridique. Plusieurs employeurs préféreront embaucher les diplômés d’un tel programme.

Conditions d'accès à la profession

  • Un diplôme d'études secondaires est habituellement exigé.
  • Un programme collégial d'un an ou de deux ans ou une formation scolaire spécialisée en techniques de bureau ou en secrétariat juridique est habituellement exigé.

Shérif

Les shérifs sont des officiers de justice. Ils travaillent pour le gouvernement provincial et ils exécutent les ordres de la cour. Par exemple, si une personne refuse d’exécuter une ordonnance du tribunal, le shérif peut saisir et vendre les biens appartenant à cette personne. Les shérifs signifient les ordonnances et les documents de la cour aux personnes qui doivent se présenter devant le tribunal civil, préparent les listes de personnes qui doivent siéger aux jurys lors de procès devant jury, signifient des assignations aux personnes qui doivent se présenter en cour pour la constitution des jurys et assurent des services de sécurité lorsqu’un jury quitte la salle d’audience.

Ils ou elles doivent détenir un diplôme d’études secondaires. Bien qu’aucune formation ne soit donnée, les candidat(e)s doivent avoir de l’expérience de travail dans le domaine de l’application de la loi ou dans le domaine juridique en général.

Conditions d'accès à la profession

  • Un diplôme d'études secondaires est exigé.
  • Une formation en cours d'emploi est offerte.

Travailleur / Travailleuse en justice communautaire

Ces types de travailleurs/travailleuses offrent des services aux personnes en conflit avec le système de justice pénale. Ils ou elles travaillent pour des organismes à titre de bénévoles ou d’employés. Ces organismes assurent plusieurs services dont celui de supervision, de conseils et counselling aux personnes en liberté conditionnelle. Ils ou elles aident également les détenus récemment remis en liberté dans leur réinsertion sociale.

De tels organismes offrent :

  • conseils et counselling aux détenus
  • counselling et aide aux familles des détenus
  • services d’avocat pour les détenus et les contrevenants en libération conditionnelle
  • services d’éducation pour la collectivité
  • supervision et gestion des programmes de solution de rechange pour les contrevenants
  • services de médiation pour les victimes et les contrevenants
  • counselling et aide aux victimes d’actes criminels

Un programme de travail social est offert par certains de ces organismes. Ce programme consiste à fournir de l’information sur le déroulement de procès ainsi que des conseils et de l’aide aux contrevenants qui ne sont pas représentés par un avocat. La plupart des employés sont des diplômés en service social, criminologie, sociologie ou psychologie. Les bénévoles sont, quant à eux, formés sur les lieux de travail.

Conditions d'accès à la profession

  • En Saskatchewan, un baccalauréat en travail social est habituellement exigé.
  • Un stage pratique sous surveillance est habituellement exigé.
  • La réussite aux examens écrits et oraux de la province peut être exigée.

Pour de plus amples renseignements, contactez des organismes tels que le John Howard Society, le Elizabeth Fry Society ainsi que d’autres groupes de développement communautaire qui viennent en aide aux contrevenants et à leur famille.

Liens intéressants

44carrieres.com
Carrières en justice