Mon Centre
d'information juridique!

L’Association des juristes d’expression française de la Saskatchewan et la Fédération des aînés fransaskois

Colloque « Ensemble pour assurer les droits, la sécurité et la dignité des aînés! »

Merci aux conférencières et conférenciers,
panélistes et participants!

Merci à nos partenaires du Colloque :
Fédération des aînés fransaskois
Fédération des aînées et aînés francophones du Canada
Le Réseau santé en français de la Saskatchewan

Ce projet a été financé par le gouvernement du Canada dans le cadre du programme Nouveaux Horizons pour les aînés.


Le bénévolat des aînés dans la lutte contre la maltraitance

Présentation

Chaque société, au moyen de ses politiques publiques et de l’organisation de ses services, organise la lutte contre la maltraitance des personnes aînées. Bien sûr les services sociaux et de santé, les policiers, les institutions bancaires, le bureau du Curateur (ou l’équivalent qui s’occupe des personnes déclarées inaptes), etc. sont les premiers concernés. Mais, sur le terrain, on constate que plusieurs bénévoles (dont principalement des aînés) jouent un rôle actif dans la prévention, le repérage et même l’accompagnement de personnes aînées maltraitées ou susceptibles de l’être. Ce bénévolat, que l’on peut qualifier d’engagement citoyen, bien que valorisé dans la littérature, a fait l’objet de peu d’attention. Cet exposé vise donc à décrire les pratiques bénévoles en matière de lutte contre la maltraitance envers les personnes aînées et à exposer les divers défis que les bénévoles rencontrent dans leurs actions.

Biographie de la conférencière :

Marie Beaulieu Ph. D. (Sciences humaines appliquées), M.Sc. et B.Sc. (Criminologie), est professeure titulaire à l’École de service social de l’Université de Sherbrooke et chercheure au Centre de recherche sur le vieillissement du Centre de santé et de services sociaux - Institut universitaire de gériatrie de Sherbrooke (CSSS-IUGS). Elle est titulaire, depuis novembre 2010, de la Chaire de recherche sur la maltraitance envers les personnes aînées, financée par le Ministère de la Famille du gouvernement du Québec. Gérontologue sociale, ses principaux travaux traitent depuis plus de 25 ans de lutte contre la maltraitance, du sentiment de sécurité des aînés, d’éthique et de vieillissement ainsi que de l’intervention en fin de vie. Elle a aussi été très active dans l’implantation québécoise du programme Villes amies des Aînés/Municipalités amies des aînés de l’Organisation mondiale de la santé selon une approche de développement des communautés favorisant la participation de divers acteurs, dont les aînés. Elle a produit 3 livres, écrit une cinquantaine de chapitres de livres, plus de 90 articles scientifiques, plus de 60 rapports de recherche et près de 25 articles de transfert de connaissances. Elle a aussi prononcé près de 270 exposés scientifiques et 230 autres conférences sur invitation. Depuis 2013, Marie Beaulieu est membre du Conseil national des aînés. Elle est aussi représentante de l’Amérique du Nord à l’INPEA (International Network for Prevention of Elder Abuse) et elle fut membre du conseil d’administration du CNPEA (Canadian Network for Prevention of Elder Abuse) de 2010 à 2014. Elle intervient au baccalauréat et à la maîtrise en travail social ainsi qu’au doctorat en gérontologie à l’Université de Sherbrooke, en plus de former des praticiens en exercice et divers publics au Québec, au Canada et sur la scène internationale. En 2013, Marie Beaulieu recevait la médaille du jubilé de diamant de la Reine en reconnaissance de ses nombreux engagements visant la reconnaissance des aînés. La même année, elle recevait aussi le Mérite Estrien dans la catégorie innovation sociale.

Panel sur le rôle des bénévoles aînés dans la lutte à la maltraitance

Présentation
Texte

Présentation du projet de prévention de la Fédération des aînés et aînées du Canada (présentée par Michel Vézina, président sortant) suivi de témoignages et de questions de discussion avec la conférencière et de personnes-ressources et bénévoles de la Fédération des aînés fransaskois.

Biographies des panélistes :

Agathe Gaulin, originaire du nord-est de l’Alberta, elle cumule trente ans d’expérience en gestion au sein d'une multitude d'organismes et d'institutions desservants la francophonie canadienne. Elle a fait carrière en tant qu’agente de développement communautaire, planificatrice de projets et d’évènements d’envergure ainsi qu’en tant que directrice générale d’organismes à buts non lucratif. Agathe Gaulin détient un Bac ès Arts en sociologie ainsi qu’une Maîtrise en éducation (andragogie) de l’Université de l’Alberta. Depuis 2002, elle travaille à son compte en tant qu’experte-conseil en matière de développement organisationnel offrant des services de planification stratégique, d’analyse de besoins, d’animation de groupes de travail et l’évaluation de programmes. Son bénévolat l’a amené, entre autres, à fonder et présider une coopérative d’habitation, siéger à la Fédération de la jeunesse canadienne-française, à Inter Pares et à la Fédération nationale des femmes canadiennes-françaises puis à l’Alliance des femmes de la Francophonie canadienne, dont elle fut présidente fondatrice. Elle est présentement directrice générale de la Fédération des aînés fransaskois.

Michel Vézina est né en 1947, diplômé en éducation de l'Université Laval en 1969, Michel Vézina a enseigné aux niveaux élémentaires et secondaires avant de déménager avec sa famille en Saskatchewan en 1979. Il a été enseignant à Zenon Park, puis a travaillé pour l'ACFC, la Caisse populaire française de Regina, a créé le Centre de ressources pédagogiques et culturelles Le Lien en 1986 au Collège Mathieu. Il a été président de l'ACFC de 1995 à 1997 et président de la FAAFC de 2011 à 2014. Il a été directeur général de la Corporation du Collège Mathieu de 2006 à 2012 avant de prendre sa retraite. Il est actuellement député communautaire pour Gravelbourg à l'ACF, secrétaire de la Fondation fransaskoise, conseiller municipal à Gravelbourg et président de l’Association des radios communautaires de l’Ouest et des Territoires (ARCOT).

Annette Labelle est Franco-ontarienne de naissance et Fransaskoise d’adoption. Après ses études secondaires, elle a complété un programme de l’École de commerce d'Ottawa. Tout au long de sa carrière, elle a consacré énormément de temps en bénévolat. Elle s’est investie au sein d'organismes dont les comités de parents pour la gestion scolaire et la Commission nationale des parents francophones. Ces dernières années, elle est présidente de la Fédération des aînés fransaskois, représentante des Fransaskois à la Fédération des aînés et aînées francophones du Canada, animatrice à la radio communautaire CFRG de Gravelbourg, secrétaire du regroupement des aînés de Ponteix, guide pour leur Club de marche, gérante bénévole du jardin collectif de Ponteix, archiviste bénévole du Centre d’archives de Gravelbourg, membre du conseil d’administration du Conseil de la Coopération de la Saskatchewan, et présidente du Conseil de la paroisse Notre-Dame d’Auvergne à Ponteix.

Jocelyne Lavergne, native de Saint Louis, elle a obtenu un diplôme d’infirmière de l’hôpital Sainte-Famille de Prince Albert. Quelques années plus tard, elle a complété le BScN de l’Université de la Saskatchewan. Son travail professionnel inclut des soins infirmiers directement avec les patients ainsi que du travail en éducation et en administration. Elle a travaillé quelques années hors province avec l’Aviation royale canadienne puis à Saskatoon dans les trois hôpitaux, à SIAAST et à la Faculté de sciences infirmières de l’Université de la Saskatchewan comme chargée de cours. Son implication communautaire inclut les postes de conseillère et de présidente du Conseil scolaire fransaskois de Saskatoon. Elle a aussi été députée communautaire de l’Assemblée communautaire fransaskoise, représentant la région de Saskatoon.

La justice et les aînés : analyse des réalités juridiques pour les victimes de fraude

Présentation

Un bref survol des réalités juridiques qui entourent les aînés victimes de fraude, d’escroquerie, et de mauvais traitement financier. Les coûts du système juridique, incluant les frais d’avocat, le stress, le temps, et le prix social de la dénonciation. D’autres obstacles sont explorés incluent la juridiction et les limites policières.

Biographie du conférencier :

Me Joel Guénette est originaire de Saint-Boniface et se fait un plaisir de desservir sa communauté dans les deux langues officielles de sa province. Ayant complété ses études en common law en français à l’Université d’Ottawa, Me Guénette a travaillé dans les domaines du droit de la famille et de la planification testamentaire. Ayant aussi complété des études en théâtre, il était inévitable que Me Guénette marie ses passions et qu’il se trouve éventuellement en formation, ce qu’il fait actuellement avec le Centre canadien de français juridique et la Fédération des associations de juristes d’expression française de common law. Me Guénette est aussi un improvisateur avide, étant un membre fier de l’équipe des Rouges de la Ligue d’improvisation du Manitoba.

Modèle de justice réparatrice pour les ainés

Présentation

Présentation du modèle développé en Alberta, Colombie-Britannique et Manitoba. Description des défis, des limites, des avantages, des principes de base et des valeurs. Le but est d’encourager les dénonciations des mauvais traitements envers les aînés et d’accroitre la capacité des individus à gérer les situations d’abus.

Biographies des conférencières :

Fernande Bergeron est directrice générale de l’Association des juristes d’expression française de l’Alberta. Auparavant, elle a été directrice générale de la Fondation franco-albertaine pendant quatre ans, directrice du développement communautaire à l’Association canadienne-française de l’Alberta (1986-89) et directrice adjointe à l’Éducation permanente à la Faculté Saint-Jean (1983-86). Fernande a une vaste expérience en développement communautaire et organisationnel et est membre élu du conseil d’administration de Capital City Savings.

Charlotte Barat est titulaire de deux maîtrises en droit (droit des affaires et droit de la santé) réalisées en France, à Bordeaux, de 1997 à 2003. Elle a intégré l'équipe de l'Association des juristes d'expression française de la Colombie-Britannique en avril 2011. Elle est responsable d'un certain nombre de projets dont notamment la veille juridique (rédaction de deux articles par semaine, publiés sur le site de l'association), le procès simulé et la lutte contre l'abus envers les aînés. Elle est fière d'être citoyenne canadienne depuis octobre 2014.

Paulette Desaulniers est originaire du Manitoba. Diplômée de l'Université de Saint-Boniface elle œuvre au niveau communautaire dans le domaine juridique depuis environ 15 ans ayant été coordonnatrice de projets pour l'Association des juristes d’expression française du Manitoba (AJEFM), le Centre canadien de français juridique (CCFJ) et la Fédération des associations de juristes d’expression française de common law. Pendant plusieurs années elle fut directrice de l'AJEFM. Aujourd'hui elle est directrice générale de la Chambre de commerce francophone de Saint-Boniface mais continue à travailler à contrat dans le domaine juridique pour le CCFJ et le projet de justice réparatrice.

Hébergement des aînés à North Battleford

Présentation
Texte

Un survol de l’historique et de l’opération des deux institutions fondées pour fournir l’hébergement aux aînés de la région des Battleford.

Biographies des conférenciers :

Ghislain Bellavance est natif de North Battleford. En 1954, il s’engage dans l’Armée Canadienne comme soldat. Plus tard, il est accepté au Collège MilitairedeRoyal Roads à Victoria. En 1957, il reçoit son brevet d’officier au Royal 22e Régiment. Sa carrière de 45 ans, l’amène en Allemagne et à Chypre comme commandant-adjoint du Régiment; puis il sert en Asie, au Moyen Orient, et aussi avec les Forces Spéciales en Amérique. Parachutiste pour de nombreuses années, il a été le commandant-adjoint du Régiment Aéroporté et le commandant du Centre d’Entrainement des Paras. En quittant la Force Régulière, il est devenu le commandant des Forces de Réserve de la Saskatchewan. Il s’est retiré au grade de Colonel. Plus tard, il est nommé Colonel Honoraire du North Saskatchewan Regiment, poste qu’il occupe pendant treize ans. Très actif dans les programmes pour les anciens combattants, il est membre du Fond du Souvenir pour les derniers 25 ans et a servi comme leur président national. En 2004, la Mention Élogieuse du Ministère des Anciens Combattants lui est décernée pour son dévouement envers le soin et le bien-être d’anciens combattants et pour son travail avec les Cadets. En 2007, il est nommé Citoyen de l’Année pour le District des Battleford en reconnaissance de son travail bénévole dans la communauté. Membre des Chevaliers de Colomb depuis 1954, il est très actif avec la Paroisse Saint-André et le Manoir Marchildon.

Clarence Briand, B.A. et Pré Maîtrise en Éducation, est natif de Ponteix. Il a travaillé 30 ans en enseignement et en administration dans les provinces de la Saskatchewan, du Manitoba et de l’Alberta. Il a été administrateur du Manoir Marchildon de North Battleford pendant 6 ans. Au cours des dernières années, il s’est impliqué auprès de sa communauté à titre de président du conseil d’administration du Centre francophone des Battleford, député communautaire ainsi que trésorier de l’Assemblée communautaire fransaskoise. Présentement, il est conseiller scolaire pour le Conseil scolaire fransaskois. Ses passions incluent la pérennité de la communauté fransaskoise au niveau local et provincial et la justice sociale. Il est membre actif de l’Organisation catholique canadienne pour le développement et la paix depuis 12 ans. En 2009, il a voyagé au Nigéria pour visiter des organismes partenaires de Développement et Paix.

Le mauvais traitement des aînés Projet de partage des savoirs.

Présentation

Le projet de partage des savoirs vise à favoriser l’échange de connaissances entre les principaux intervenants dans les domaines de la prévention et de l’intervention en matière des mauvais traitements envers les aînés—d’un bout à l’autre du Canada. Ce travail aboutira à la création d’un connecteur électronique national qui permettra aux fournisseurs de services et aux organismes d’échanger les informations et les ressources qu’ils trouvent les plus utiles, et offrira diverses façons de permettre aux intervenants de communiquer davantage entre eux.

Biographie de la conférencière :

Me Krista James est la directrice du Centre canadien d’études sur le droit des aînés, et la coordinatrice du Projet de partage des savoirs, organisé par le Réseau canadien pour la prévention du mauvais traitement des aînés (RCPMTA). Elle est une avocate qui dirige surtout des projets axés sur le mauvais traitement des personnes âgées, et son travail implique les questions de droit et de politique en ce qui concerne les enjeux du vieillissement, et les stratégies collaboratives pour impliquer divers intervenants et membres de la communauté dans le travail.

« Mon toit, mes droits! » une expérience québécoise

Présentation
Texte

Au cours des dernières années, les membres d’Union des consommateurs sont de plus en plus souvent interpelés par des aînés qui rencontrent des problèmes en matière d’habitation. Ces derniers peuvent évidemment entraîner des répercussions financières sérieuses. Le projet « Mon toit, mes droits! » visait à outiller nos membres afin qu’ils soient en mesure de travailler à contrer l’exploitation financière et à réduire les risques de fraude envers les aînés en matière d’habitation. Suite à une recherche documentaire et une recherche-action, cinq contenus d’ateliers de formation ont été conçus. Ces formations ont par la suite été largement diffusées à travers le Québec par les Associations coopératives d’économie familiale.

Biographie de la conférencière :

Catherine L’Heureux-Savoie, diplômée d’études de second cycle à l’Université du Québec à Trois-Rivières (loisir, culture et tourisme), travaille à l’Association coopérative d’économie familiale de Lanaudière depuis 2004. Intervenante de première ligne et chargée de projet, elle a été directement impliquée dans différents comités de recherche-action et de nombreuses activités terrain lui conférant une solide connaissance des réalités vécues par des clientèles variées.

Compte-rendu du Café dialogue

Présentation

Les pistes d’action

Présentation